GuidEnR SOLAIRE THERMIQUE > Installations solaires collectives > Mise en oeuvre des capteurs   
GUIDEnR SOLAIRE THERMIQUE,
L'information Solaire Thermique
 



LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau






Installations solaires collectives > Mise en oeuvre des capteurs



Champ de capteurs solaires thermiques
Champ de capteurs solaires thermiques




PRINCIPALES PRESCRIPTIONS


  • Respecter un écart minimum entre les capteurs lorsqu’ils sont disposés en bandes parallèles afin d’éviter qu’ils se fassent mutuellement de l’ombre.

    Ecart minimum entre les capteurs
    Ecart minimum entre les capteurs


  • Prévoir des dispositifs permettant la libre dilatation du réseau : l’utilisation d’une lyre de dilatation est une solution.

    Libre dilatation du réseau
    Libre dilatation du réseau


  • Autres dispositifs à prévoir :
  • Des vannes de sectionnement partiel ou total du champ.
  • Des robinets de vidange et des purgeurs d’air à chaque point haut de l’installation.


FIXATION DES CAPTEURS


Que le capteur soit indépendant ou incorporé, les fixations du capteur doivent permettre à celui-ci de résister aux effets des charges normales, du vent et de la neige. Des détails concernant les supports de fixation sont donnés dans les notices techniques des fabricants et des avis techniques du capteur. Ci-contre sont détaillées deux techniques possibles en toiture terrasse.

PENETRATION EN TOITURES


Le passage des canalisations nécessite des pénétrations à travers la toiture. Une attention particulière doit être portée à l’étanchéité de ces pénétrations. Les fabricants donnent quelques préconisations dans leur documentation technique. Il convient dans bon nombre de cas d’utiliser en priorité des accessoires existants pour la traversée de toitures : tuiles à douille, lanterne, chatière en fonction du type de couverture.

TEXTES A RESPECTER


- DTU n°43 : travaux d’étanchéité des toitures-terrasses et des toitures inclinées,

- DTU n°40 et associés : travaux de couvertures,

- Règles générales de mise en oeuvre des capteurs solaires indépendants sur toitures-terrasses ou toitures inclinées revêtues d’une étanchéité (cahier du CSTB n°1613),

- Règles générales de mise en oeuvre des capteurs solaires sur une couverture par éléments discontinus (cahier du CSTB n°1614).

Liaison entre les supports des capteurs et la toiture terrasse


1ère solution
Liaison entre les supports des capteurs et la toiture terrasse


Le support des capteurs est fixé sur un dé en béton recouvert par un capot métallique fixé de façon étanche. Le dé en béton est réalisé conformément au DTU n°20.12. La mise en oeuvre du relevé d’étanchéité de 15 cm sur le dé en béton est effectuée conformément au DTU n°43.

2ème solution
Liaison entre les supports des capteurs et la toiture terrasse


Le maintien du support peut être assuré par ancrage du pied de support dans un massif bétonné, assurant le lestage, posé sur l’étanchéité par l’intermédiaire d’un matériau de répartition (Polystyrène expansé par exemple). Le massif bétonné doit nécessairement être amovible, sans recours à des engins de levage, pour permettre la réfection éventuelle du revêtement d’étanchéité.

Pénétration de toiture terrasse des tuyaux


Le passage des tuyaux doit se faire de façon à éviter toute introduction d’eaux de ruissellement à l’intérieur du bâtiment.

Pénétration de toiture terrasse des tuyaux


Dans le cas d’une pénétration verticale, le passage des tuyaux se fait par l’intermédiaire d’un manchon et d’une platine conformément au DTU n°43 (raccords de tuyaux de ventilation à l’étanchéité).

La partie supérieure du manchon est à 15 cm au minimum au dessus de la protection du revêtement.

Une collerette est fixée de façon étanche sur le tube véhiculant le fluide caloporteur. Elle recouvre le manchon sur 3 cm environ.

Pénétration d’une paroi verticale des tuyaux


Pénétration d’une paroi verticale des tuyaux


Le passage des tuyaux transportant le fluide caloporteur se fait à l’horizontale dans une paroi verticale donnant à l’intérieur du bâtiment. Le passage se fait par l’intermédiaire d’un manchon métallique scellé dans la paroi verticale et situé au dessus du relevé d’étanchéité. Le manchon est terminé par un bord formant goutte d’eau sur toute sa périphérie.

Une collerette est fixée de façon étanche sur le tube véhiculant le fluide caloporteur. Elle recouvre le manchon sur 3 cm environ.