GuidEnR SOLAIRE THERMIQUE > Chauffe Eau Solaire Individuel > La mise au point   
GUIDEnR SOLAIRE THERMIQUE,
L'information Solaire Thermique
 



LES CLES DU DIMENSIONNEMENT

Ouvrages en commande
Photovoltaïque autonome

Photovoltaïque raccordé au réseau






Chauffe Eau Solaire Individuel > La mise au point

MISE A L’EPREUVE ET REMPLISSAGE DES CIRCUITS


  • Faire un essai d’étanchéité, à 1,5 fois la pression de service pendant 24 heures.
  • Rincer l’installation (avec le fluide caloporteur antigel lorsque l’installation ne peut être complètement vidangée. Le filtrer ensuite afin de le réutiliser) et faire tourner le circulateur en marche forcée afin d’entraîner les résidus stagnant en partie basse.
  • Remplir le circuit primaire avec le fluide caloporteur (antigel prêt à l’emploi préférable). Ce mélange eau-antigel doit être aussi homogène que possible, sinon l’antigel risque de s’accumuler dans certains endroits : il est nécessaire de bien brasser l’eau et l’antigel avant de remplir l’installation.

    Le remplissage doit être effectué le matin ou le soir pour éviter une montée rapide en température, voire une ébullition au contact des capteurs, de l’antigel pendant le remplissage. Sinon le champ de capteurs sera couvert pour éviter son échauffement pendant le temps du remplissage. Le remplissage avec une pompe électrique permet de remplir et de rincer en une seule opération.
  • Remplissage du ballon solaire (circuit secondaire). Un purgeur d’air automatique placé au point haut du ballon est conseillé.




REGULATION SOLAIRE


  • Contrôle des valeurs des sondes de température en se référant aux tableaux de correspondance entre la température et la résistance (valeur ohmique). Ces tableaux sont fournis par les constructeurs
  • Mise sous tension du régulateur
  • Paramétrage du régulateur
  • Contrôle du fonctionnement du circulateur en marche forcée
  • D’autres procédures peuvent être prévues dans les documents des constructeurs


APPOINT – DISTRIBUTION


  • Mise en fonction de l’énergie d’appoint suivant la procédure habituelle.
  • Réglage du mitigeur thermostatique : pour éviter tout risque de brûlure, la température doit être limitée à 60°C maximum.